Les WCG.fr 2006 sur warcraft3france
|
|
|
|
ESWC 2006 - La preview du staff
teh P teh O teh P teh B
 

Que dire de l'ESWC, cet évènement annuel qui a su en seulement trois éditions devenir le rendez-vous incontournable des gamerz de la terre entière ? Depuis son lancement en 2003 par la société Ligarena (devenue Games Services  depuis) le bébé n'a cessé de grandir à tel point que  cette année,  pour ne pas être trop à l'étroit, ses parents ont décidé de l'emmener prendre l'air au palais omnisport de Bercy, le temple du sport qui accueille très régulièrement toutes sortes de compétitions internationales, du tennis au cross en passant par le patinage artistique.

Un lieu mythique, des affiches 4x3 un peu partout dans le métro parisien, des spots publicitaires sur MTV, cette année la barre est placée haut, très haut et tous les moyens sont bons pour remplir Bercy des fans hystériques que nous sommes pour avoir le privilège d'assister à de superbes matchs sur une scène qui donne déjà le tourni !

Vous l'aurez compris, 2006 est une étape, une transition, un pari que compte bien remporter Games Services avec de son côté des centaines de joueurs venus des quatre coins du monde pour peut être faire un pas de plus vers la démocratisation et l'acceptation de l'e-sport comme véritable phénomène de société du XXIème siècle (amis sociologues si vous cherchez un thème pour votre dossier de fin d'année...)

Mais au-delà de ça, l'ESWC c'est surtout l'occasion pour nous d'assister béats une fois par an à la rencontre des meilleurs warcraftiens du moment, s'affrontant en lan sur du matériel haut de gamme dans les meilleures conditions possibles afin d'assurer le spectacle et (vous en aurez acquis la certitude après avoir achevé la lecture de cette preview) cette année encore quelques beaux replays seront à garder au chaud dans votre répertoire...

  • .Le tournoi Warcraft 3 : ESWC 2006

Vous êtes désormais coutumiers du format des plus grands tournois internationaux, mais une petite piqûre de rappel ne fait jamais de mal ! (enfin sur le coup-ci mais après ça va mieux, en théorie). La compétition s'articule en trois étapes distinctes :

 

1. Première phase de poule :

 

Les 56 joueurs de warcraft III sont répartis selon leur seeding (à découvrir plus bas) dans 8 poules de 7 joueurs chacune et s'y affrontent en bo2 (comme l'an passé...). A l'issue de ces matchs, les trois premiers joueurs de chaque poule sont qualifiés pour la suite de la compétition ! (ce qui nous fait 8x3=24 vous avez tout compris)

 

2. Seconde phase de poule :

 

Nous retrouvons nos 24 rescapés dans cette seconde phase beaucoup plus difficile que la précédente puisqu'elle ne devrait regrouper que les plus gros "noms" de la compétition et nous promettre déjà de très belles affiches ! Selon leurs résultats lors de la première phase, les joueurs sont à nouveau soumis à un seeding qui permet d'établir la composition des 4 nouvelles poules de 6 joueurs (car 4x6=24 et oui!). Tous les joueurs de la même poule s'affrontent à nouveau mais cette fois ci en bo3 (afin d'éviter les égalités je présume ?). A l'issue de cette seconde phase seuls les 2 premiers joueurs de chaque groupe sont qualifiés pour la dernière étape !

3. Phase finale en simple élimination :

On ne change pas une recette qui marche, cette année encore la phase finale de l'ESWC 2006 prendra l'apparence d'un arbre à 8 slots en simple élimination ! Selon leurs résultats lors des poules (comme pour la coupe du monde de foot en fait) les 8 derniers joueurs seront répartis sur cet arbre et s'affronteront en bo3 jusqu'à la grande finale qui aura lieu dimanche 1er Juillet ! Un match spécial sera joué pour déterminer la troisième et la quatrième place.

Vous pouvez lire le règlement officiel du tournoi (en anglais) disponible à cette adresse

  • .Les stars présentes

Ils représentent à eux seuls tout l'intérêt d'un tel évènement, certains d'entre eux sont déjà devenus des stars dans leur pays respectif, je veux bien sûr parler de nos chers warcraftiens internationaux qui jamais n'auront été d'un aussi haut niveau pour se partager le titre ! Qu'on se le dise, le champion de l'ESWC 2006 méritera bel et bien son titre de champion du monde ! Voici donc une petite présentation des têtes de série (déterminées par les admins ESWC) qui prendront au tournoi :

 
1. Les "Top-seed" :
 
DIDI8
 
Présent sur scène warcraftienne depuis plusieurs années, DIDI8 après avoir connu son heure de gloire l'an passé semble avoir de la peine à se maintenir à très haut niveau. Son seeding a été déterminé par sa victoire face à son compatriote Insomnia lors des qualifications bulgares, preuve qu'à son meilleur niveau le night-elf peut chahuter de grands noms.
FoV

Membre du désormais fameux gang des "Undeads coréens", FoV depuis son titre de champion en 2004 a su monter en puissance, d'abord en rejoignant la prestigieuse équipe des 4Kings puis en se maintenant avec beaucoup de régularité à très haut niveau. Ses exploits ne sont plus à compter, et il fut le seul à venir à bout du champion en titre grubby l'an passé ! Nuls doutes que son élimination précoce en 2005 lui donnera envie de revenir sur le podium de l'ESWC.
Grubby

Grubby justement, lui aussi qualifié et seedé de façon raisonnable pour cette nouvelle édition (on se rappelle du problème qu'il avait rencontré l'an passé). Le joueur orc toujours aussi impressionnant semble être en mesure de défendre son titre compte tenu de ses récentes performances lors du Starwars 3 et des playoffs WC3L. Tous ses match up sont bien travaillés (le pauvre Moon en a fait plusieurs fois les frais ces dernières semaines) et il est sans doute plus que probable que grubby figure dans le trio des champions, reste à savoir à quelle place !
Lucifer

Un petit nouveau et pas des moindres ! Autre membre du gang des UDs coréens, Lucifer, légende vivante en Corée, est revenu sur le devant de la scène depuis le début 2006 et semble malgré quelques irrégularités prêt à réaliser la surprise ! On se rappelle notamment de lui comme d'un tueur d'humains (il était venu à bout de ToD et Sky lors du GG-racewar le mois passé) et sa récente contribution à la victoire des mYm en WC3L lui donnera sans doute envie de briller à nouveau en Europe. Reste à savoir si ses autres match up seront aussi confortables pour lui et si la pression ne sera pas trop dure à assumer.
Sky

Sans doute le joueur humain le plus agressif du circuit, Sky a toujours surpris depuis sa révélation l'an passé, à travers ses stratégies offensives, sa micro exceptionnelle et son goût prononcé pour l'entrainement intensif (on parle de plusieurs heures par jour en moyenne). Il avait échoué lors de l'ESWC 2005 face à Deadman en demi-finale et avait semblé très affecté de n'avoir pas pu montrer l'étendue de son talent dans un match up qu'il affectionne pourtant beaucoup. Il fera sans doute tout son possible pour réaliser l'exploit d'être à la fois champion des WCG et de l'ESWC, ce serait une première dans l'histoire de l'e-sport warcraftien !
SuhO

Inséparable compagnon de Sky, cet autre joueur chinois bien qu'ayant un niveau de jeu exceptionnel n'a jamais réussi à s'imposer dans un évènement international majeur. Sa présence à l'ESWC sera pour lui le baptême du feu, il lui faudra sans doute beaucoup de ressource et une volonté de fer pour ne pas plier et se hisser jusqu'en haut du tournoi.
Titan

La surprise russe de cette édition 2006 avec ce joueur, certes connu, mais pas autant que son compatriote Deadman, vice champion 2005, qu'il a battu en finale des qualifications. Titan évolue depuis plusieurs mois chez les lanfan et connait déjà la scène internationale, toutefois sera t-il en mesure d'inquiéter les plus grands ? Réponse ce week end !
ToD

ToD ? ToD ? vous avez bien dit ToD ?! Notre français est en passe de venir à son tour une légende de warcraft III après s'être imposé lors du Starwars 3 au nez et à la barbe des Moon, Grubby et autre Sky. Depuis le français collectionne les succès, a réussi plusieurs fois à gagner contre son acolyte orc et semble parfaitement serein à l'idée de prendre part à une compétition de cette ampleur. Que d'atouts donc pour ce joueur tricolore qui selon toute vraissemblance sera présent dans le carré final ! Il ne lui reste plus qu'à trouver la solution face aux undeads coréens qu'il avoue craindre le plus...
 
 

2. Les "High-seed" :

 
 
Bjarke
 
Autrefois joueur humain qui comptait parmi les meilleurs d'Europe, Bjarke s'est fait plus discret sur ses performances ces derniers mois. Il était toutefois présent lors l'édition précédente de l'ESWC et ne sera donc pas dépaysé. Il faut cependant admettre qu'il aura du mal à figurer dans le tableau final, à moins qu'il ne nous réserve une énorme surprise...
Creolophus

Le petit dernier des 4kings qui après avoir réussi la belle opération de rejoindre l'une des meilleures équipes du monde n'a plus qu'à se montrer à la hauteur de ses teammates ! Ses performances restent pour l'instant un ton en dessous du meilleur niveau mondial, mais il a récemment reçu le prix du "Most improved player" (le joueur qui a le plus progressé) lors des playoffs WC3L ! Creolophus est en pleine ascension et l'ESWC est une occasion rêvée pour lui de prouver qu'il a sa place parmi les meilleurs !
Fury

L'autre légende des 4kings, également présent l'an passé à l'ESWC, Fury aura sans doute bien du mal à inquiéter ses plus redoutables adversaires mais qu'à cela ne tienne, il nous a déjà prouvé par le passé qu'il était capable de réaliser des exploits ! On devrait retrouver l'undead suédois évoluer sans trop de soucis jusqu'en seconde phase de poule...Ensuite à lui de nous surprendre
HoT

L'ukrainien des Sk.gaming, qui depuis son entrée dans cette équipe légendaire a réalisé quelques belles performances sans toutefois parvenir à gravir les échelons qui le séparent encore du tout meilleur niveau mondial. Il n'a pas encore remporté un seul tournoi international majeur et se fera sans doute une joie de participer à cet ESWC.
Insomnia

 

La légende vivante qu'on ne présente plus, Insomnia vainqueur des WCG 2003 du temps de RoC est de retour au top niveau depuis quelques mois pour notre plus grand bonheur après une période de flou. Même si l'humain semble encore être en dessous des meilleurs joueurs du monde, il frôle cependant les exploits en leur prenant régulièrement des maps...Reste pour lui à transformer l'essai pour remporter des duels et se qualifier jusqu'en phase finale.

 
Pato

Premier joueur de warcraft III au Brézil, Pato a évolué au sein de l'équipe u5 lors de la précédente saison WC3L où il a fait preuve de beaucoup de talent en apportant plusieurs points à son équipe. Ses performances lors d'évènements internationaux sont inexistantes et pour lui aussi ce voyage en France sera l'occasion de briller sur scène ! Reste à savoir jusqu'où il pourra soutenir le rythme imposé par ses adversaires.
Shortround

Enigmatique Shortround qu'on ne voit plus depuis quelques mois, qui se fait discret que l'on pensait presque inactif...Et qui sera finalement là pour représenter les USA ! On a sous-estimé Shortround une fois, lors des WCG 2005 où il a réussi à battre Grubby pour atteindre la grande finale face à Sky, et bien qu'une telle performance semble difficilement réalisable pour lui à Paris, on aurait vraiment tort de le sous estimer une seconde fois...
Wolf

Pas la peine de présenter notre petit Wolf, seul français après ToD à avoir réussi une carrière internationale (on se souvient notamment de son voyage en Corée fin 2005 de son titre de champion de France et de sa présence à l'ESWC la même année). Conscient que la vie a ses priorités, Wolf a décidé de ralentir son rythme d'entrainement, l'éloignant doucement des meilleurs joueurs de la scène internationale. Ayant repris du service pour la fin de la saison cyberleagues et bien décidé à tout faire pour conserver son titre de champion de France, il revient après s'être logiquement incliné face à ToD, mais qui sait ce que nous réserve ce night-elf surdoué entouré d'un public français tout acquis à sa cause ?
 
 

3. Les "Medium-seed" :

 
  1. Ciara
  2. Fire
  3. NightWolf
  4. Nilknarf
  5. Pons Serrano
  6. Stingray
  7. Zerter
  8. Zeus
 
 

Voici enfin quelques chiffres afin de vous donner le vertige avant de plonger tout droit au coeur de l'action : l'ESWC 2006 c'est 800 joueurs venus de 50 pays différents, 40 000 spectateurs attendus, 400 000$ de dotation et trois jours de folie à Bercy !